LD semaine du 7 au 13 novembre 2010 (Jonas)

 

LD 27  – Livre de Jonas – SEMAINE 1

 

«  La Parole du Seigneur fut adressée à Jonas » (Jon 1, 1)

 

 


 

COMMENT VIVRE LA LECTIO DIVINA QUOTIDIENNE

 

 

 

◊   Commencer le temps quotidien de Lectio Divina par une prière à l’Esprit Saint. On peut prier par exemple une strophe du « Veni Creator » : « Esprit Saint, Fais-nous voir le visage du Très-HautEt révèle-nous celui du FilsEt toi l'Esprit commun qui les rassembleViens en nos cœurs, qu'à jamais nous croyions en toi ».

 

◊  Lire avec attention le texte proposé pour la journée. L'accueillir comme notre nourriture du jour, le prier en silence, ruminer cette Parole de Dieu. Peut-être noter sur un carnet une référence, un verset…

 

◊  Conclure le temps de Lectio Divina par une acclamation de la Parole de Dieu reçue, par le Notre Père ou par une autre prière. Par exemple : «  Seigneur tout-puissant et miséricordieux, ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils ; Mais éveille en nous cette intelligence du cœur qui nous prépare à l'accueillir et nous fait entrer dans sa propre vie. Lui qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles  . Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles  . Amen »


 


 


PREMIÈRE ÉTAPE DE LA LECTIO DIVINA : LA LECTURE

 

 

Après l’enseignement de saint Pierre, nous vous proposons de retrouver le message des prophètes de l’Ancien Testament et de vous faire prier le petit livre de Jonas.

 

Pendant 15 jours, nous vous proposons donc, selon la pédagogie propre de la Lectio Divina, de lire, de méditer, de prier, de contempler, la Parole de Dieu dans ce livre de Jonas.

  

Cette première étape permet de recevoir la Parole de Dieu dans la cohérence d’un ensemble de chapitres, en lecture continue. Rendez-vous disponibles pour cette lecture priante vécue sous la lumière de l’Esprit Saint. N’oubliez pas qu’elle est d’abord une nourriture spirituelle, c’est-à-dire qu’il faut le temps de l’assimiler avant de chercher à enrichir notre connaissance intellectuelle.


 

 


 

RÉFÉRENCES DE LECTURE

 

DIMANCHE 7 NOVEMBRE : Jon 1, 1 – 16     

 

LUNDI 8 NOVEMBRE : Jon 2, 1 – 10          

 

MARDI 9 NOVEMBRE : Jon 3, 1 – 10        

 

MERCREDI 10 NOVEMBRE : Jon 4, 1 – 11   

          

 

 

 

JEUDI 11 NOVEMBRE

 

 

Lecture suivie : Jon 1, 1 – 16     « Qu’as-tu à dormir ? Lève-toi, crie vers ton Dieu »

Référence complémentaire : Evangile selon saint Marc (Mc 4, 35 – 41) :

Le soir venu, Jésus dit à ses disciples : "Passons sur l'autre rive." Et laissant la foule, ils l'emmènent, comme il était, dans la barque; et il y avait d'autres barques avec lui. Survient alors une forte bourrasque, et les vagues se jetaient dans la barque, de sorte que déjà elle se remplissait. Et lui était à la poupe, dormant sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent: "Maître, tu ne te soucies pas de ce que nous périssons?" S'étant réveillé, il menaça le vent et dit à la mer: "Silence! Tais-toi!" Et le vent tomba et il se fit un grand calme. Puis il leur dit: "Pourquoi avez-vous peur ainsi? Comment n'avez-vous pas de foi?" Alors ils furent saisis d'une grande crainte et ils se disaient les uns aux autres: "Qui est-il donc celui-là, que même le vent et la mer lui obéissent?"

 

 

X X X X X

 

 

VENDREDI 12 NOVEMBRE

 

Lecture suivie : Jon 1, 1 – 16     « Qu’as-tu à dormir ? Lève-toi, crie vers ton Dieu »

Texte de méditation : SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE (Sermon)

Voilà que la fuite du prophète Jonas loin de Dieu (Jon 1,3) se change en image prophétique, et ce qui est présenté comme un naufrage funeste devient le signe de la Résurrection du Seigneur. Le texte même de l'histoire de Jonas nous montre bien comment celui-ci réalise pleinement l'image du Sauveur. Il est écrit que Jonas « s'enfuit loin de la face de Dieu ». Le Seigneur n'a-t-il pas lui-même, pour prendre la condition et le visage de l'homme, fui la condition et l'aspect de la divinité ? Ainsi le dit l'apôtre Paul : « Lui, qui était de condition divine, n'a pas revendiqué son droit d'être l'égal de Dieu, mais il se dépouilla lui-même, prenant la condition de serviteur » (Ph 2,6-7). Celui qui est Seigneur a revêtu la condition de Serviteur ; pour passer inaperçu dans le monde, pour être victorieux du démon, il s'est fui lui-même dans l'homme. Dieu est partout : il est impossible de le fuir ; pour « s'enfuir loin de la face de Dieu », non dans un lieu mais en quelque sorte par l'aspect, le Christ s'est réfugié dans le visage de notre servitude totalement assumé. Le texte poursuit : « Jonas descendit à Joppé pour s'enfuir à Tarsis. » Celui qui descend, le voici. « Personne n'est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel » (Jn 3,13). Le Seigneur est descendu du ciel vers la terre, Dieu est descendu vers l'homme, la toute-puissance est descendue vers notre servitude. Mais Jonas qui descendait vers le navire a dû y monter pour voyager ; ainsi le Christ, descendu dans ce monde, est monté, par les vertus et les miracles, dans le navire de son Église

 

 

 

 

 

 

 

  

SAMEDI 13 NOVEMBRE : Reprise

 



PROPOSITION POUR LA JOURNÉE DU SAMEDI : 

REPRISE D’UNE SEMAINE DE LECTIO DIVINA 

Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui, en fin de semaine, de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine pour l’orienter vers la prière et surtout la contemplation

Pour la Lectio de ce jour, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Ecriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter.

  Cela nous permettra de vivre cette journée de lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit-Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).

 

 

        Pour le texte biblique, vous pouvez consulter le Site portsaintnicolas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :