LD semaine du 17 au 23 janvier 2010 (Mt 5 à 7)

LD 21  – Sermon sur la Montagne (Mt 5 - 7) – SEMAINE 2

 

« écoutez ces Paroles que je viens de dire et mettez-les en pratique »
(cf. Mt 7,
 24)

 

 


PREMIÈRE ÉTAPE DE LA LECTIO DIVINA : LA LECTURE

 

 

Dans le laps de temps qui nous conduira du Temps de Noël à celui du Carême, nous vous proposons de méditer l’un des principaux enseignements de Jésus dont les Evangiles nous ont laissé la mémoire : le grand discours de Jésus sur la Montagne, dans les chapitres 5 à 7 de l’Evangile selon saint Matthieu.

 

Entre le 10 janvier et le 13 février, nous vous proposons donc, selon la pédagogie propre de la Lectio Divina, de lire, de méditer, de prier, de contempler, la Parole de Dieu dans les chapitres 5 à 7 de l’Evangile selon saint Matthieu.

 

 

Jusqu’au 20 janvier, à l’aide des références données par cette feuille, nous vous invitons d’abord à prendre le temps de la LECTURE priante du texte, en lecture continue. C’est la raison pour laquelle durant ces semaines, le programme quotidien de la lectio ne comporte pas de textes complémentaires ni de commentaires de la tradition chrétienne (cela viendra pour la seconde et la troisième lecture de ces chapitres de l’Evangile, à partir du 21 janvier).
 

 

Cette première étape permet de recevoir la Parole de Dieu dans la cohérence d’un ensemble de chapitres, en lecture continue. Rendez-vous disponibles pour cette lecture priante vécue sous la lumière de l’Esprit Saint. N’oubliez pas qu’elle est d’abord une nourriture spirituelle, c’est-à-dire qu’il faut le temps de l’assimiler avant de chercher à enrichir notre connaissance intellectuelle.


 

 


 

RÉFÉRENCES DE LECTURE

 

DIMANCHE 17 JANVIER :  Mt 7, 1 - 6              

 

LUNDI 18 JANVIER :        Mt 7, 7 - 11                                      

 

      MARDI 19 JANVIER :        Mt 7, 12 - 20                                             

      MERCREDI 20 JANVIER :  Mt 7, 21 - 28                    


 


 

JEUDI 21 JANVIER
 

 

Lecture suivie : Mt 5, 1 – 16        « Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu »

Référence complémentaire : Livre du Prophète Ezéchiel (Ez 36, 23 – 30)

Je sanctifierai mon grand nom qui a été profané parmi les nations au milieu desquelles vous l'avez profané. Et les nations sauront que je suis Yahvé - oracle du Seigneur Yahvé - quand je ferai éclater ma sainteté, à votre sujet, sous leurs yeux. Alors je vous prendrai parmi les nations, je vous rassemblerai de tous les pays étrangers et je vous ramènerai vers votre sol. Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures je vous purifierai. Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et pratiquiez mes coutumes. Vous habiterez le pays que j'ai donné à vos pères. Vous serez mon peuple et moi je serai votre Dieu. Je vous sauverai de toutes vos souillures. J'appellerai le blé et le multiplierai, et je ne vous imposerai plus de famine. Je multiplierai les fruits des arbres et les produits des champs, afin que vous ne subissiez plus l'opprobre de la famine parmi les nations.

 

 VENDREDI 22 JANVIER
 

 

    Lecture suivie : Mt 5, 1 – 16        « Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu »

   Texte de méditation : GUERRIC D’IGNY (Sermon pour la Toussaint) 

 « Heureux les pauvres de cœur puisque le Royaume des cieux est à eux ». Le début du Nouveau Testament est tout à fait joyeux et plein de la grâce nouvelle ; il provoque même un peu l'incroyant ou le paresseux à écouter, et plus encore à agir, en promettant le bonheur aux malheureux et le Royaume des cieux aux exilés, à ceux qui sont dans la détresse. Le début de la Loi nouvelle est agréable à entendre et commence sous d'heureux auspices, puisque, dès ce début, le législateur donne tant de bonnes paroles de béatitude. Ainsi ceux qu'elles ont attirés marcheront de vertu en vertu, en montant ces huit marches que l'Évangile a construites et mises en place dans notre cœur. Car il s'agit, c'est clair, de la montée des cœurs et du progrès des mérites par huit degrés de vertu, qui conduisent graduellement l'homme du plus bas aux plus hauts niveaux de la perfection évangélique. De la sorte il entrera enfin pour voir le Dieu des dieux dans Sion (Ps 83,8), dans son Temple, dont le prophète a dit : « On y accédait par huit marches » (Ez 40,37). La première vertu des débutants est le renoncement au monde, par lequel nous devenons pauvres de cœur ; la deuxième est la douceur, par laquelle nous nous soumettons à l'obéissance et nous y habituons ; puis la douleur avec laquelle nous déplorons nos péchés ou, dans les pleurs, demandons les vertus. Nous les goûtons, bien sûr, là où nous avions le plus faim et soif de justice, tant pour nous que pour les autres, et nous commençons à être animés de zèle contre les pécheurs. Mais pour qu'une ardeur immodérée ne se change pas en faute, la miséricorde la suit, par laquelle elle est tempérée. En s'appliquant et en s'exerçant, quand on aura appris à être juste et miséricordieux, on sera peut-être capable d'entrer dans la contemplation et de s'adonner à purifier son cœur afin de voir Dieu.



SAMEDI 23 JANVIER  : Reprise 

 



PROPOSITION POUR LA JOURNÉE DU SAMEDI : 

REPRISE D’UNE SEMAINE DE LECTIO DIVINA 

Avant d’entrer dans une nouvelle semaine (qui commence, pour les chrétiens, le samedi soir), nous vous proposons de prendre le temps aujourd’hui, en fin de semaine, de ressaisir ce qui a été votre « nourriture » de la Parole de Dieu reçue cette semaine pour l’orienter vers la prière et surtout la contemplation

Pour la Lectio de ce jour, vous pouvez soit reprendre un des textes bibliques proposés durant la semaine, soit éventuellement reprendre les versets de l’Ecriture Sainte que vous aurez glanés au long des lectio de ces derniers jours et que vous aurez pu noter.

  Cela nous permettra de vivre cette journée de lectio dans le rayonnement de la prière de la Bienheureuse Vierge Marie, qui, docile à l’action en elle de l’Esprit-Saint, « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (cf. Lc 2,19 et 51).

 

 

        Pour le texte biblique, vous pouvez consulter le Site portsaintnicolas.