"Je porte les yeux vers le pauvre et l'humilié" (Is 66)

Publié le par Christophe de Dreuille

Le chapitre 66 nous accompagnera toute cette dernière semaine de notre parcours de lectio sur le Livre d'Isaïe. Il constitue une sorte de résumé de l'ensemble des chapitres 56-66 de ce Livre prophétique. 

La parole prophétique est une parole de conversion et de discernement.

De conversion : en effet, on ne peut entrer en relation avec le Seigneur qu'en se reconnaissant "pauvre", "humble", qu'en ayant fait l'expérience de sa faiblesse et de son péché, qu'en criant vers le Seigneur pour qu'il nous sauve, qu'en désirant recevoir de lui la consolation véritable. 

De discernement : en effet, notre liberté est en jeu. Pour que le Seigneur nous sauve, pour qu'il nous console, pour qu'il fasse venir vers nous "la paix comme un fleuve", il faut que nous choisissions de ne pas compter sur nos seules forces, de ne pas nous enorgueillir de nous-mêmes, mais ne nous mettre humblement à l'écoute de la Parole du Seigneur.

 

Les lectures de la messe de ce dimanche (premier jour de la semaine) mettent en valeur l'accomplissement de ce qui a été annoncé par les prophètes. Avec le grand témoin qu'est Jean Baptiste, nous sommes invités, avec humilité, à contempler le Christ venu, manifesté, pour sauver tout homme. C'est donc avec le Christ "Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde", que nous pouvons de la meilleure des manières lire, méditer, prier les oracles prophétiques proposés à notre lectio quotidienne cette semaine.


Cet article est l'un des derniers de ce blog. En effet, le nouveau site de la lectio divina est maintenant prêt à être lancé ; ce qui devrait se faire durant cette semaine. Désormais donc, c'est sur le site lui-même que vous retrouverez ces articles. 

Nous vous en informerons. 


 

Sainte lectio divina

Publié dans LD sur Is 56-66

Commenter cet article