"Ah! si tu déchirais les cieux et descendais" (Is 63-64)

Publié le par Christophe de Dreuille

Ce cri du prophète trouve une extraordinaire réponse de la part du Seigneur dans l'événement du Baptême de Jésus que nous avons célébré ce dimanche: les cieux se sont ouverts, ils se sont déchirés. Et la voix céleste révèle le Père tout autant que le Fils, accomplissant ainsi ce que le prophète avait entrevu : "Seigneur, tu es notre Père" (Is 64,7).

 

Désormais, avec le Baptême de Jésus, tout est en place pour que nous entrions, après le temps de Noël et de l'Epiphanie, dans le temps ordinaire ; un temps ordinaire durant lequel le Seigneur ne cessera de se révéler et de se manifester à nous jour après jour. La lectio divina nous permet de vivre quotidiennement l'expérience de ce compagnonnage avec Jésus. Sa Parole nous rejoint pour manifester sa présence. 

 

Nous le savons bien, le Dimanche est pour les chrétiens le Premier jour d'une semaine nouvelle. La Parole de Dieu reçue dans la liturgie dominicale, enrichie par ce qui est reçu chaque jour dans la lectio divina, nous est donnée pour éclairer toute la semaine. 

 

Pour cette semaine, en priant et en méditant ces textes d'Isaïe, nous pouvons garder en mémoire la voix du Père : "tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis tout mon amour". Cette parole nous invite en effet tout à la fois à contempler le Christ comme le Fils bien-aimé du Père, et à nous reconnaître également, depuis notre baptême, comme les enfants bien-aimés du Père. Ce cri d'émerveillement du Père concernant le Christ, est le même que le Père prononce sur chacun de nous. C'est ainsi qu'il nous voit. 

 

Sainte lectio divina


Publié dans LD sur Is 56-66

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

monique decaux 11/01/2011 16:55


est-ce un commentaire ? je dirai plutôt mes réactions comme nouvelle arrivée !
désirant cheminer plus intimement avec l'humanité de Jésus , je suis reconnaissante d'avoir pu mieux "goûter" la Parole de Dieu et vraiment faire l'expérience de cette joie de l'ami de l'Epoux ,
pendant ce temps de NOÊL !

Mais je suis habitée aussi par cette question : quelle sera notre attitude de chrétien face à cette violence meurtrière qui envahit le monde , qui m'est toute proche : je suis à Tunis et j'ai
partagé la vie de ces peuples Algérien et Tunisien depuis 1945 ? en particulier le sud tunisien .
Je lis dans les informations après l'attentat en Egypte : les Coptes se préparent à des veillées de prières en Egypte et en France ....
- la prière ! je pense , oui mais sans oublier le combat personnel contre mes propres violences ....
Ma prière est difficile aujourd'hui ! quelle Parole à "garder" en mon coeur , pour la prière ?
La Parole de cette lettre : "Ah! si tu déchirais les cieux et descendait ... "
ce matin à Laudes : "le salut d'un roi ne vient pas de son armée .... illusion que la force d'un cheval ... ps. 32, 16
Tous nous étions des êtres impurs .. . plus personne pour invoquer ton Nom ... car tu nous a caché ta Face ... "Is. 64, 5-6
"... à son baptême, Jésus ensevelit tout entier le vieil Adam au fond de l'eau ..."
" Jésus remonte de l'eau ...comme il porte le monde avec lui, il le fait remonter .. "
"rester fermement attaché à l'Alliance du Seigneur ..."
et de la méditation de St. Pierre Chrisologue :"j'ai tendu lesmains" à un peuple rebelle .... " et il a étendu les bras sur la croix ! Après son baptême Jésus va se mettre en route pour aller
accomplir ce qu'il signifiait ... "
solidaire de la violence ... dans la confiance en l'amour du Père révélé en ces jours de Noël ....
"montre moi la route à suivre" ... " marche humblement avec ton Dieu " ...

IL EST PEUT-ËTRE POSSIBLE DE REAGIR AUTREMENT !

Monique Decaux F.M.M.